Home > Perso, Sport > Le Ventoux à vélo

Le Ventoux à vélo

La semaine passée nous avons grimpé le Ventoux à vélo. C’était mon objectif sportif pour l’année 2010, afin de se maintenir en forme et de se motiver à faire des km pendant l’année…

Dimanche (3 octobre 2010), Mireille et moi avons commencé avec l’ascension à partir de Sault. Cette montée est la plus facile des 3 possibilités pour monter au sommet (Sault, Bédoin au sud, Malaucène au nord). C’était la meilleure option pour Mireille qui ne s’était pas entraînée à 100% et pour moi qui était un peu souffrant ce jour là (mal de gorge, nez qui coule et tête comme un “sault”)…

Arrivée sur le Ventoux : La météo était bonne, la seule inconnue étant le vent au sommet.

From 20101003 Ventoux

Après être passés au sommet en voiture pour vérifier les conditions météo, nous sommes re-descendus direction Sault et parqué la voiture à mi hauteur entre le chalet Reynard et Sault. L’avantage de laisser la voiture a mi-hauteur est qu’on peut faire un arrêt technique si nécessaire : nous avions caché des bidons pleins derrière la voiture. Ensuite nous avons descendu à vélo la montagne jusqu’à la rivière qui coule en contre bas de Sault.

Le début de la montée à partir de Sault est correcte mais pas trop dure. Assez vite je lache Mireille et je ne la vois plus, je la retrouverai plus tard au chalet Reynard. A partir d’un certain point la montée devient même “facile”. Je roule a plus de 20 Km/h en montée… Pas si dur que ca le Ventoux 😉 Sauf que après le chalet Reynard c’est fini de rire, on attaque la partie montagneuse. Heureusement il y a un vent fort de sud-sud-est qui nous pousse dans le dos. Soleil et vent de dos, la montée idéale. Les derniers 800 mètres sont alors assez costaud car le vent n’est plus de dos mais de côté et la pente s’élève à 8,5%. Le dernier virage est très sportif car le vent au sommet est très fort. Pas le temps de glander au sommet, je change de maillot, mets ma veste et redescend. Il y a tellement de vent en descendant que ca n’est pas agréable. Il faut rester très attentif pour ne pas être déporté d’un côté ou de l’autre de la route. 6Km plus bas au chalet Reynard, je croise Mireille qui commence la portion finale. Nous décidons que je vais chercher la voiture comme ca elle ne devra pas faire la descente dans le vent et pourra se mettre au chaud dès son arrivée.

Lorsque je reviens avec la voiture, Mireille est dans les 2 derniers Km (les plus durs de la journée). Elle termine au caractère sauf dans le dernier virage ou je dois aller l’aider car elle s’envole avec le vent…

From 20101003 Ventoux
From 20101003 Ventoux

Mais la mission est accomplie, les 26Km de montée sont derrière nous.

Après cette montée j’ai un goût de trop peu et je décide de monter à partir de Bédoin (montée la plus dure) si la météo le permet dans les deux jours suivants. Le mardi (5 octobe 2010) la météo annonce grand beau mais lorsque nous arrivons le Ventoux est sous les nuages…

From 20101003 Ventoux

Comme je suis motivé on décide de faire la montée en voiture pour voir si il y a beaucoup de brouillard. Arrivés au Chalet Reynard, il y a presque du soleil. le sommet se dégage, je décide de faire la montée. Nous redescendons à Bédoin en voiture.

Et la montée à vélo commence à partir de Bédoin… Beaucoup plus sportif que Sault ! C’est une énorme montée qui n’en finit plus pendant plus de 10km. On s’habitue lentement à monter fort et on prend son rythme.

Voyez toutes les vidéos ici : http://www.youtube.com/view_play_list?p=17E1399C260B24CB

Juste après le chalet Reynard la pente est moins forte, et il a un sentiment de facilité, qui n’est que de courte durée.

From 20101003 Ventoux

Les nuages partent et viennent. Tantôt je suis au soleil, tantôt je suis dans une légère purée de poix.

From 20101003 Ventoux

Finalement, après 2H08 d’effort j’atteins le sommet.

From 20101003 Ventoux

Sportivement ma performance n’est pas exceptionnelle mais je suis tout de même super heureux de l’avoir fait. C’est une montée mythique, quand je le verrai à la télé au prochain tour de France je saurai ce que ça représente.

Au delà du sportif: se donner des objectifs (SMART bien sur), se donner les moyens de les atteindre et les atteindre procurent un sentiment de bonheur très sain. Je ne peux que vous conseiller d’en faire de même. Que voulez vous faire de l’année prochaine et comment allez vous y arriver ? Fixez vous des objectifs personnels.

En 2011, je me fixerai encore un tel objectif. Si j’aimais plus courir, je tenterais bien les 20Km de Bruxelles. Sinon je pense plutôt a un col dans les Alpes ou dans les Pyrénées. 

A plus long terme, mon rêve serait de faire un des cols les plus hauts du monde. Entre la Chine et le Pakistan il y a le col de Khundjerab (je l’ai lu dans “Trois tasses de thé” -Greg Mortenson, David Oliver Relin). Au Tibet, il y a aussi quelques cols à plus de 5000m… 

Advertisements
Categories: Perso, Sport
  1. October 9, 2010 at 19:22

    Et bien, félicitations !! Je suis très impressionné. Et Mireille, tu m'épates ! Bravo à vous 2.

  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: